Numéro non surtaxé :
Rappelez-moi

Quelles solutions pour soulager les aidants ?

 

On compte environ 11 millions d’aidants en France qui s’occupent quotidiennement d’un proche fragile en perte d’autonomie. Pendant le confinement, les aidants se sont retrouvés pour la plupart démunis face à la situation. Trouver des solutions de répits pour vos aidants est donc primordial.

 

Une téléassistance pour rassurer

 

L’idéal pour rassurer vos aidants reste le recours à une solution de téléassistance. D’une solution classique à une solution plus intuitive, le but de la téléassistance est de vous sécuriser chez vous comme à l’extérieur. La téléassistance permet surtout d’être mis en contact simplement et rapidement avec vos proches ou avec une plateforme de téléassistance disponible 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24. En cas de chute, malaise, ou tout simplement pour rompre l’isolement, des professionnels sont à votre écoute pour vous apporter des réponses adaptées à vos besoins.

SeniorAdom met ainsi à la disposition de vos proches, un espace client en ligne sécurisé afin que vos aidants puissent être rassurés même s’ils habitent loin ou ne sont pas en capacité de vous aider. Restez ainsi autonome tout en étant accompagné quotidiennement par nos équipes.  

 

Des services d’aide à domicile pour soulager vos aidants

 

Avec l’avancée en âgé, certaines tâches du quotidien peuvent s’avérer difficiles à faire comme se laver, faire les courses ou encore faire le ménage. Pour vous aider sans forcément solliciter vos aidants, il existe de nombreux service d’aide à domicile.

Gérés par des CCAS (centres communaux d’action sociale), par des entreprises commerciales ou des associations, les services d’aides à domicile peuvent intervenir dans l’aide pour :

  • L’autonomie : lever, coucher, toilettage et habillage
  • Le ménage : entretien, lessive, repassage
  • Le repas : faire les courses, préparer le repas, aide à la prise du repas
  • L’administratif : gestion du courrier, aide dans les démarches
  • L’informatique : installation, mise en route de vos appareils et maintenance
  • L’accompagnement dans vos activités extérieures : promenade, accompagnement chez votre médecin.

 

Ces prestations peuvent être assurés par :

  • Des services prestataires : vous payez seulement l’organisme dont l’aide à domicile est salariée pour la prestation effectuée.
  • Des services mandataires : vous êtes alors directement l’employeur de l’aide à domicile. Vous devez payer l’organisme pour la mise en relation et l’aide à domicile pour sa prestation.

 

Des services intergénérationnels pour créer du lien social 

 

Les aidants ne sont pas là uniquement pour vous assister au quotidien mais aussi pour que vous ne vous sentiez pas seul. Pour rompre l’isolement et créer du lien social, faites appel à des services d’aide intergénérationnelle tels que Ernesti ou Allo Louis.

 

Passez des nuits plus tranquilles avec Ernesti, plateforme d’accompagnement à domicile spécialisée sur la nuit. Les intervenants d’Ernesti sont disponibles toute la nuit de 20h à 8h pour vous apporter une présence bienveillante et sécurisante. Les « chouettes » sont exclusivement des étudiants en médecine ou paramédecine dont la mission principale est de vous apporter écoute et accompagnement. Vos aidants pourront aussi être informés en temps réel grâce à un carnet de liaison disponible sur une application mobile dédiée.

 

Pour vous accompagner chez le médecin, aller chercher des médicaments, déposer vos courriers à la Poste, ou pour des petits bricolages, les étudiants d’Allo Louis sont là pour vous donner des petits coups de main dans vos tâches quotidiennes. En plus de ces petites aides, les « Louis » contribuent à rompre l’isolement des plus isolés. Vos proches pourront ainsi compter sur des étudiants de confiance pour vous assister au quotidien.

 

 

L’hébergement temporaire pour personnes âgées

 

Pour donner un peu plus de répit à vos aidants, des solutions d’hébergements temporaires en établissement ou en accueil familial existent. L’hébergement peut durer quelques jours voire plusieurs semaines selon le besoin. Cela permet notamment aux aidants de se reposer, prendre des congés mais aussi pour faire des travaux d’adaptation au domicile de la personne âgées ou préparer une entrée progressive en établissement.

La durée de l’hébergement est limitée à 90 jours par an.

 

L’accueil de jour ou de nuit pour seniors

 

L’accueil de jour peut accueillir les personnes âgées une journée ou plusieurs fois par semaine dans une structure autonome, en maison de retraite ou en établissement d’accueil spécialisé. Dans ces établissements d’accueil permanent, des professionnels (infirmiers, aides-soignants, ergothérapeute, etc) sont là pour apporter des soins et accompagner les personnes âgées. Vous pouvez vous rapprocher du Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) de votre mairie pour trouver un centre près de chez vous.

 

Le baluchonnage ou relayage

 

Venu du Québec, le baluchonnage consiste en un remplacement temporaire de votre aidant par un professionnel qui prendrait le relai 24h/24 et 7j/7. Le « baluchonneur » vous accompagne chez vous pour que votre environnement reste familier, primordial pour les personnes malades d’Alzheimer.

En plus de prendre le relai, l’intervenant pourra apporter des solutions pour améliorer le quotidien de la personne aidée et des aidants. Le baluchonneur ne remplace pas cependant les aides à domicile ou les professionnels de santé.

 

Le droit au répit

 

Instauré en 2015, le droit au répit s’adresse aux aidants de bénéficiaires de l’APA (allocation personnalisée d’autonomie), qui assurent une aide ou présence indispensable à la vie à domicile du proche aidé et qui ne peuvent être remplacés pour assurer cette aide.

D’une valeur d’environ 500€, cette aide est activée quand le plafond de l’APA de la personne aidée est atteint. Avec cette enveloppe, les aidants pourront financer des solutions de répit comme évoqué ci-dessus : hébergement temporaire, accueil de jour ou encore aide à domicile.

 

 

Le congé de proche aidant 

 

Le congé de proche aidant prend place en cette fin d’année pour apporter davantage de répit aux aidants. L’allocation journalière de proche aidant (AJPA) pourra compenser financièrement l’aidant lorsqu’il prend des congés professionnels pour s’occuper d’un proche.

L’aidant doit d’abord faire une demande de congé aidant auprès de son employeur pour bénéficier de cette aide versée par la CAF. Si l’aidant est seul, l’allocation s’élève à 52,08€ par jour, pour un aidant en couple 43,83€ par jour. Limitée à 66 jours sur toute la carrière professionnelle, ce congé de proche aidant peut être pris de façon discontinue, par journée et demi-journée.

 

Toutes ces solutions sont là pour vous accompagner tout en donnant du répit à vos aidants lorsqu’ils le nécessitent. 

Commentaire

Copyrights © 2019 - 2020 Tous droits réservés à KRG Corporate - Mentions légales / Conditions générales / Politique de confidentialité