Quelles sont les aides à l'adaptation du logement au vieillissement ?
Numéro non surtaxé :
Rappelez-moi

En quoi consiste l'aide à l’adaptation du logement au vieillissement pour une personne âgée ?

aide adaptation du logement au vieillissement

 

Connaissez-vous l’aide à l’adaptation du logement au vieillissement ? Cette aide est proposée à toutes les personnes âgées, propriétaires comme locataires, qui sont en perte d’autonomie. Cette aide est proposée par l’État afin de favoriser l’autonomie de la personne âgée et son maintien à domicile, plutôt que de choisir la solution de l’EHPAD. Nous vous donnons en détail tout ce que vous devez savoir sur cette aide pour les personnes âgées, ou en perte d’autonomie, dans cet article.

 

Qu’est-ce que l’aide à l'adaptation du logement au vieillissement ?  

L’aide à l’adaptation du logement au vieillissement est une aide donnée par l’Etat, qui permet de financer des travaux d’aménagement chez une personne âgée. D’un montant maximal de 5000€, cette aide pour adapter son logement est donnée selon des critères de revenu, de l’âge de la personne, ainsi que de la nature et de l’ampleur des travaux à réaliser.

 

À qui est destinée l’aide ?

L’aide à l’adaptation du logement au vieillissement est à destination uniquement des personnes âgées, logeant dans des appartements ou des maisons en tant que locataires ou propriétaires. D’autres critères sont pris en compte, à savoir :

  1. La personne est à la retraite d’une entreprise privée ou publique et âgée de 70 ans et plus.
  2. La personne est salariée OU retraitée et en perte d’autonomie.
  3. La personne est hébergée chez un parent salarié du secteur privé et est âgée de 70 ans et plus.

Si la personne âgée correspond à l’un de ces critères, elle peut commencer à faire les démarches pour obtenir une aide.

Les conditions

En plus des critères, il ne faut pas oublier que des conditions sont requises pour en bénéficier. Cette fois-ci, c’est le logement visé qui doit correspondre aux critères mentionnés ci-dessous :

  • Si le logement est situé dans un parc privé.
  • Si le logement demande des revenus inférieurs aux plafonds de ressources des ménages aux revenus modestes.
  • Si le logement est sur le territoire français.
  • Si le logement est la résidence principale du senior, en perte d’autonomie ou du salarié qui héberge son parent.
  • Les travaux sont obligatoirement réalisés par un professionnel certifié Qualibat.

Il est donc capital que vous vérifiiez que le professionnel du BTP que vous contactez est bien certifié, sinon l’aide pourra vous être refusée. Pour ne pas avoir de mauvaises surprises, nous vous recommandons de toujours demander un devis. N’hésitez pas à le faire lire à un proche, pour avoir un second avis. Au besoin, faites appel à une seconde entreprise pour vérifier la cohérence du premier devis obtenu.

Enfin, l’entreprise appelée n’a, pour rappel, aucun droit de commencer des travaux si vous n’avez pas signé le devis. Il est d’ailleurs très rare que les entreprises débutent sans demander un acompte. Si vous n’avez rien donné, rien signé et que l’entreprise souhaite se lancer dans les travaux, nous vous recommandons de passer par une entreprise en maîtrise d’ouvrage plus sérieuse. Ainsi, vous évitez toute mauvaise surprise.

 

Pour faire quoi ?

L’aide à l’adaptation du logement au vieillissement n’est pas donnée pour faire n’importe quels types de travaux. Cette aide financière est donnée uniquement si vous réalisez l’un de ces trois aménagements :

  1. Si vous posez une douche à l’italienne, avec un sol anti-dérapant,
  2. Si vous posez un lavabo adapté à une personne à mobilité réduite,
  3. Si vous posez une cuvette de toilettes rehaussée, avec une barre d’appui et un réservoir.

Il est possible de demander que 50% de l’aide à l’adaptation du logement au vieillissement soit utilisée pour d’autres travaux d’aménagement. L’Etat limite cette assistance aux personnes âgées à des aménagements particuliers, comme l’installation d’un siège de douche, l’éclairage et la sécurité dans la salle de bain, le revêtement des sols et des murs, etc.

 

Comment obtenir l’aide à l’adaptation du logement au vieillissement ?

Pour obtenir l’aide à l’adaptation du logement au vieillissement, vous devez donc remplir les conditions mentionnées ci-dessous. Pour obtenir votre aide, réaliser une première simulation en ligne est possible afin de vérifier que vous remplissez tous les critères d’éligibilité.

Ensuite, vous pouvez remplir les formulaires de demande d’aide en ligne sur le site de l’État. Vous devrez fournir plusieurs documents attestant de votre identité et de votre éligibilité. Ces documents sont entre autres un justificatif d’identité (carte d’identité ou passeport), revenus personnels, situation personnelle, devis de l’entreprise pour les travaux de moins de trois mois (certifiée Qualibat), justificatif de logement et votre RIB. 

Une fois votre demande faite pour l’aide à l’adaptation du logement au vieillissement, l’État se charge de vous la verser dans le mois. Vous n’avez pas besoin de commencer les travaux pour que l’aide soit déclenchée. Cependant, une fois l’aide versée, vous avez 12 mois pour les réaliser complètement.

Attention : en fonction de la hauteur du montant de l’aide à l’adaptation du logement au vieillissement versé, un contrôle peut être effectué. Selon l’accord de financement d’Action Logement Services, vous pouvez être redevable de l’aide si les travaux n’ont pas été réalisés ou sont inachevés. Bien entendu, si le retard ou les travaux non réalisés ne sont pas de votre fait (entreprise absente par exemple), il est possible de négocier une autre date butoir.

Si vous êtes dans cette situation, le mieux est de tenir au courant l’Action Logement Services, pour éviter tout malentendu et que l’aide à l’adaptation du logement au vieillissement ne soit reprise.

 

Quelles sont les aides mises en place en plus ?                                     

Bon à savoir : l’aide à l’adaptation du logement au vieillissement est cumulable avec des aides complémentaires. Vous avez donc le droit de demander également des aides avec l’Anah, la CNAV, l’aide départementale ou régionale, etc.

L’Agence nationale de l’habitat (Anah) vous propose des aides pour des travaux d’amélioration et d’adaptation. Par exemple, si vous avez besoin d’installer un monte-escalier électrique. La contrainte est que le logement doit avoir 15 ans et plus, lorsque vous faites votre demande et que vous devez être propriétaire ou le bailleur propriétaire.  

Les aides des caisses à la retraite proposent également des aides complémentaires pour des travaux d’aménagements d’une personne à mobilité réduite ou âgée : barre d’appui, marches antidérapantes, etc. Ainsi que des aides à domicile ou après une hospitalisation.

Les aides fiscales sont proposées en plus pour vous aider à subventionner vos travaux d’aménagement. Ainsi, le crédit d’impôt est de 25% du montant des dépenses, avec un plafond majoré à 400€ par personne à charge et 200€ par enfant en résidence alternée. L’aide monte à 5000€ pour une personne seule et à 10 000€ pour un couple soumis à l’imposition commune.

Enfin, les aides des collectivités territoriales sont avec l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) et la PCH (Prestation de compensation du handicap).

                                              

Ce que nous pouvons vous dire de plus  

Si vous ne savez pas si vous avez le droit à l’aide à l’adaptation du logement au vieillissement, faites une simulation en ligne ! Vous saurez instantanément si vous pouvez faire une demande pour obtenir cette aide de 5000€ maximum.

Avant de faire votre demande, réfléchissez bien à votre projet d’aménagement : les priorités, les dépenses les plus lourdes à prévoir et ne pas oublier que des imprévus sont souvent de la partie…

Vous avez désormais toutes les clés en main pour demander une l’aide à l’adaptation du logement au vieillissement et réalisez des travaux confortables dans votre salle de bain !

 

teleasistance senior

 

Recherche

Guide sur le mieux vieillir chez soi
Téléchargez notre guide sur le mieux vieillir chez soi
50 réponses aux questions que vous vous posez
Guide sur le mieux vieillir chez soi
Téléchargez notre guide sur le mieux vieillir chez soi
50 réponses aux questions que vous vous posez

Copyrights © 2019 - 2022 Tous droits réservés à KRG Corporate - Mentions légales / Conditions générales / Politique de confidentialité