Numéro non surtaxé :
Rappelez-moi

Le confort thermique ou la recherche de la température idéale

  • 09/03/2017
  • Modifié le 09/03/2017
  • Divers

Une sensation de froid vous suit tout au long de la journée et vous empêche de vous sentir bien. Trois leviers permettent d' améliorer considérablement votre confort thermique: l'isolation, la ventilation et un chauffage performant. En bonus, vous réalisez, chaque mois, des économies d'énergie.

Le confort thermique ou la recherche de la température idéale

20°C dans les pièces de vie, 17°C dans les chambres à coucher, 22°C dans la salle de bain, etc. La température varie d'une pièce à l'autre. Elle peut également augmenter voire diminuer de quelques degrés en fonction de l'habillement, de l'activité physique et de la sensibilité de chacun. La température idéale est donc difficile à chiffrer de manière précise. L'essentiel est de se sentir à l'aise. Bref, de profiter d'un confort thermique optimal.

Isolation, ventilation et chauffage : les clefs d'un confort thermique supérieur

Le thermomètre affiche une température tout à fait correcte pourtant, une sensation de froid persiste. Le premier réflexe est de monter d'un cran le chauffage. Ce geste n'améliore, malheureusement, pas la situation, car le problème se situe ailleurs.

Les parois froides

Les murs s'apparentent à un véritable miroir, s'ils sont mal isolés. Le froid extérieur pénètre dans l'épaisseur de la cloison pour ensuite se diffuser au sein de votre logement. Il rayonne également à travers les parois transparentes ou opaques. Pour stopper ce phénomène, des travaux d'isolation thermique sont indispensables. Les murs, les combles et les fenêtres doivent constituer une barrière protectrice étanche.

Le taux d'humidité

L'air doit être ni trop sec, ni trop humide. Il est judicieux de trouver le juste équilibre. Idéalement, le taux oscille entre 45% et 65%, pendant la saison hivernale. Dans le cas contraire, cela peut avoir des répercussions négatives sur votre santé et votre consommation énergétique. Un air trop humide, par exemple, est difficile à chauffer et constitue un terreau fertile pour les moisissures et les microbes. Les seuls moyens pour réguler l'humidité est d'aérer régulièrement l'habitation et d'installer une ventilation efficace. En été, l'air peut être plus sec, car il facilite la transpiration du corps.

Les courants d'air

Le vent s'immisce dans les moindres brèches : le dessous des portes, la serrure, les fenêtres ou encore le grenier. Ces mouvements d'air refroidissent la température ambiante ce qui n'est pas franchement agréable en hiver. L' étanchéité des menuiseries et la ventilation jouent, à nouveau, un rôle essentiel. Une bonne isolation permet de supprimer l'ensemble des ponts thermiques. La ventilation assure, de son côté, une vitesse de l'air relativement basse.

En période de fortes chaleurs, les courants d'air sont, en revanche, les bienvenus.

Le système de chauffage

Le confort thermique passe par l'installation d'un bon système de chauffage. Les chaudières à eau et les radiateurs électriques de dernière génération diffusent une chaleur douce, parfaitement stable et homogène. Toujours dans cette optique, certains fabricants de chauffage électrique équipent leurs modèles d' outils domotiques tels que le détecteur d'ouverture, le thermostat intelligent et l'application mobile. Ces équipements connectés permettent de réaliser des économies d'énergie tout en veillant à votre bien-être.

Attention, les convecteurs en particulier assèchent l'air. Mieux vaut donc opter pour un système électrique performant comme les radiateurs à inertie. La qualité de l'air restera ainsi parfaite.

Commentaire

Copyrights © 2019 - 2020 Tous droits réservés à KRG Corporate - Mentions légales / Conditions générales / Politique de confidentialité