Numéro non surtaxé :
Rappelez-moi

Seniors : Comment aménager son domicile pour éviter les chutes

Selon l'Inpes, en 2010, la moitié des accidents des 75-85 ans a eu lieu à l'intérieur du domicile. Dans les deux tiers des cas, il s'agissait de chutes. 400 000 c'est le nombre de personnes âgées qui font une chute accidentelle et près de 12 000 en décèdent. De plus, après une chute, le risque de tomber à nouveau la même année est multipliée par 20. Les chutes deviennent ainsi la première cause de mortalité chez les plus de 65 ans.

Au vue de ces chiffres, la façon dont un senior aménage son intérieur est primordiale. SeniorAdom vous propose ici quelques astuces pour aménager au mieux votre logement afin d'éviter les chutes.

Ne rien laisser trainer au sol

Les obstacles au sol peuvent être nombreux et engendrent facilement les chutes. Tapis, fils électriques, petits meubles, animal domestique, plante verte, etc. peuvent être autant d'obstacles sur lesquels vous pouvez trébucher.

Si vous avez des tapis au sol, pensez à bien les fixer pour qu'ils ne bougent pas quand vous marcher dessus. De même pour les fils électriques, disposez-les le long des murs à l'aide d'une rallonge ou d'un range-fils plutôt que laisser des câbles sur lesquels vous pourriez vous prendre les pieds. Il est important de dégager au mieux les passages que vous utilisez fréquemment au cas où vous seriez amené à vous déplacer rapidement (répondre au téléphone, ouvrir la porte etc.).

Le revêtement du sol

L'idéal pour une personne âgée est un sol recouvert de moquette plutôt qu'avec du parquet, linot ou carrelage. Si vous avez déjà du parquet, renseignez-vous pour le faire recouvrir par des grands tapis, solution moins chère que si vous changiez entièrement votre sol. Veillez bien sûr à ce qu'ils soient bien fixés et que les rebords ne ressortent pas.

Pour la salle de bain où les risques de glissade sont élevés, il existe des moquettes adaptées ou encore des tapis antidérapants. Pour éviter les risques de chute dans la salle de bain, il est aussi possible d'installer une douche italienne ou un siège de douche mural.

Points d'appui

L'installation de point d'appui dans le logement d'une personne âgée permet d'anticiper les chutes mais aussi d'aider pour se relever. Vous pouvez installer des barres dans votre salle de bain, vos escaliers ou tout endroit sujet à risque de glissade. Si vous avez des difficultés à vous déplacer, l'utilisation d'une canne vous permet de retrouver stabilité et d'être moins fatigué.

Adapter l'éclairage

Avec le temps, l'acuité visuelle diminue. C'est pourquoi il est important d'adapter l'éclairage de son intérieur pour éviter tout risque. N'hésitez pas à placer plusieurs sources de lumière dans une grande pièce de vie. Augmentez également la puissance des ampoules électriques, cela n'aura qu'un faible impact sur votre facture électrique. Sachez qu'il existe aujourd'hui des ampoules basse consommation.

Pour les seniors qui se réveillent pendant la nuit, il est possible d'installer des chemins lumineux afin d'éviter des risques de chutes.

Atteindre quelque chose en hauteur ou au sol

Il se peut que vous ayez besoin d'un livre rangé tout en haut dans votre bibliothèque ou que vous voulez nettoyer vos vitres par exemple. Vous aurez forcément besoin de prendre appui sur quelque chose. Vérifiez donc la stabilité de la chaise ou de l'escabeau (2-3 marches maximum). L'idéal serait de le faire quand quelqu'un peut vous assister dans cette tâche.

À contrario, il peut être difficile de se baisser pour atteindre une prise notamment. Pour pallier à ce problème, il existe des rehausseurs de prises qui permettent de brancher et débrancher simplement sans perdre l'équilibre. Le rehausseur de prise convient à tous et plus particulièrement aux personnes âgées, à mobilité réduite, ou encore aux femmes enceintes.

Les aides financières possibles

Si vous êtes propriétaire de votre logement vous pouvez faire appel aux aides de l'ANAH (Agence Nationale de l'Habitat). Pour en bénéficier, votre logement doit avoir plus de 15 ans à la date à laquelle est acceptée votre demande d'aide.

Les caisses de retraite peuvent également financer des interventions tels que :

  • Conseil en aménagement du logement

  • Travaux d'isolation thermique

  • Aides techniques : barre d'appui, marches antidérapantes...

  • Travaux d'adaptation

  • Accord de prêts

Des aides des collectivités territoriales comme l'APA (allocation personnalisée d'autonomie) ou la PCH (prestation de compensation) peuvent prendre en charge certains travaux d'aménagement.

Il est également possible de bénéficier de crédits d'impôts selon les dépenses réalisées.

En complément de ces conseils pour éviter les risques de chutes, vous pouvez également faire appel à des systèmes de téléassistance qui détectent automatiquement les chutes.

Source : https://www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr/vivre-domicile/amenager-son-logement

Commentaire

Copyrights © 2019 - 2020 Tous droits réservés à KRG Corporate - Mentions légales / Conditions générales / Politique de confidentialité