Comment aménager une chambre médicalisée à domicile ?
Numéro non surtaxé :
Rappelez-moi

L'adaptation et installation d'une chambre médicalisée à domicile

chambre médicalisée senior

 

Adapter le domicile à la personne âgée est une des meilleures solutions pour anticiper la perte d’autonomie et prévoir le maintien à domicile.

La chambre est une des pièces les plus importantes du logement d’un senior. En tant que lieu de repos et de soins, elle doit être bien agencée et parfaitement sécurisée.

 

Chambre médicalisée et maintien à domicile

 

La chambre à coucher est par définition la pièce dans laquelle la personne âgée va dormir. Mais c’est également la pièce dans laquelle elle va se lever, s’allonger, se redresser, se déplacer, s’habiller et parfois manger.

Il est donc primordial que cette pièce soit parfaitement aménagée. En effet, une chambre médicalisée offre la possibilité au senior de rester dans son logement, quel que soit son état de santé (hors maladie grave ou blessure grave).

 

Nos conseils pour réussir l'aménagement d'une chambre médicalisée

 

Afin d’améliorer le confort des seniors à domicile et de leur offrir les meilleures conditions possibles, il est nécessaire d’aménager la chambre à coucher.

 

Adapter le lit (lit médicalisé)

Que le lit soit médicalisé ou non, il doit :

  • Être à la bonne taille : ni trop haut pour éviter les chutes et l’effort lors du coucher, ni trop bas pour ne pas avoir à se baisser ou des difficultés pour se lever.
  • Être placé dans un espace permettant les soins, pas trop près des murs.
  • Disposer d’un matelas confortable.
  • En cas d’incontinence, installer des alèses jetables ou lavables, ainsi qu’un protège-matelas imperméable.

 

Les lits avec sommiers électriques sont une bonne alternative pour faciliter l’entrée et la sortie du lit.

Si l’état de santé le nécessite, l’installation d’un lit médicalisé est recommandée. Un lit médicalisé permet au senior de se lever et de se coucher plus facilement. De plus, il évite les mauvaises manipulations et les chutes.

 

Opter pour un éclairage de sécurité

L’éclairage de la chambre est très important. Il permet à la personne âgée de se déplacer en toute sécurité.

Il est recommandé d’installer un interrupteur près de la porte et un second à proximité du lit. Ainsi, la personne n’aura pas à se relever pour éteindre la lumière.

Les appliques murales sont préférables à une lampe de chevet. En effet, cette dernière peut basculer.

Si possible, privilégiez des interrupteurs phosphorescents, plus faciles à repérer la nuit. Des solutions d’éclairage, comme un chemin lumineux, peuvent être mises en place. Elles offrent la possibilité au senior de pouvoir se déplacer facilement, sans avoir à allumer la lumière.

Enfin, l’installation de volets électriques avec télécommande à distance offre la possibilité au senior d’ouvrir et de fermer ses volets depuis son lit.

 

Privilégier la moquette (sols non-glissants)

Un sol qui n’est pas glissant est un sol qui minimise les risques de chute. Le sol idéal est la moquette (pour les seniors qui ne souffrent pas d’allergies aux acariens). Elle permet d’éviter de glisser et amortir le choc en cas de chute.

Si vous ne souhaitez pas réaliser de travaux, l’installation d’un tapis peut suffire, à condition que ce soit un tapis antidérapant, qui ne puisse pas se déplacer.

De plus, d’une manière générale, il est important de veiller à ce que les abords de lit soient dégagés de tout obstacle.

 

Prévoir une table de nuit pratique

Installer une table de nuit à la bonne hauteur par rapport au lit est également essentiel.

La table de nuit offre la possibilité d’avoir le nécessaire à portée de main durant la nuit. Ainsi, le senior n’a pas besoin de se lever pour avoir accès à différents objets : téléphone, bouteille d’eau, médicaments, livre, lunettes, télécommande de la télévision, télécommande des volets roulants…

 

Retirer les meubles imposants

Une chambre peu encombrée est synonyme de sécurité.

Il est important de laisser les passages de circulation libres de tout obstacle.

Les meubles imposants, pouvant gêner la circulation, doivent être retirés. C’est également le cas pour les petits objets qui pourraient faire trébucher le senior. Enfin, il est primordial de retirer tous les fils électriques des lieux de passage. Vous pouvez les coller au mur ou les placer dans un range-fil.

 

Quel équipement et mobilier médical choisir pour une chambre adaptée ?

 

La gamme d’équipement et de mobilier médical pour adapter une chambre à un senior est très complète.

Il existe des aides techniques, des aides domotiques et des aides technologiques.

 

Les aides techniques sont, par exemple :

  • Les aides aux déplacements : déambulateur, rampes sur les murs, fauteuil roulant ;
  • Les aides aux transferts : lève-personne ou barres d’appui ;
  • Les aides à l’hygiène : protections absorbantes, urinoirs mobiles ;
  • Les aides à l’alimentation : tables de lit, chariot.

 

Les aides domotiques sont notamment :

  • Les systèmes d’allumage automatique du couloir (détecteur de présence) ;
  • L’ouverture centralisée des volets roulants.

 

Les aides technologiques utilisent les technologies de l’information et de la communication pour compenser le handicap et favoriser l’autonomie des personnes. Elles peuvent être :

  • Les systèmes de géolocalisation : favorisent et sécurisent les déplacements des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.
  • Les applications sur tablette ou smartphone pour entretenir les capacités de mémoire ou d’attention.
  • Les systèmes de téléassistance mobile qui offrent sécurité et confort aux seniors.

 

teleassistance senior

Recherche

Guide sur le mieux vieillir chez soi
Téléchargez notre guide sur le mieux vieillir chez soi
50 réponses aux questions que vous vous posez
Guide sur le mieux vieillir chez soi
Téléchargez notre guide sur le mieux vieillir chez soi
50 réponses aux questions que vous vous posez

Copyrights © 2019 - 2022 Tous droits réservés à KRG Corporate - Mentions légales / Conditions générales / Politique de confidentialité