Numéro non surtaxé :
Rappelez-moi

Aides techniques pour personne âgée : Conseils et astuces

LE SAVIEZ-VOUS ?

D’après une étude, 850 000 séniors utilisent les aides techniques, mais ils sont 1 470 000 à avoir déclaré en avoir besoin*, ce qui confirme le constat selon lequel de nombreux seniors repoussent le moment de s’appareiller. Et pourtant, les aides techniques sont un moyen de faciliter la vie quotidienne du senior et de prévenir les chutes.

Négliger ce type d’équipement lorsque le senior prend de l’âge, et perd en autonomie est risqué, et peut avoir de graves conséquences sur son état de santé.

[ *Source : Étude DREES](http://www.silvereco.fr/wp-content/Vieillir-chez-soi_DREES.pdf)

Qu’est-ce qu’une aide technique ?

Pour les personnes âgées et/ou handicapées, les aides techniques sont un moyen de pallier la fragilité de ceux-ci, en les aidant à faire des gestes habituellement difficiles, ou à se déplacer.

La notion d’aide technique est très large : cela va de l’ouvre-bouteille au fauteuil roulant, en passant par des installations spécifiques dans la maison.

Ainsi, il existe plusieurs catégories d’aides techniques :

Des équipements médicaux comme une canne pour faciliter la mobilité

Des adaptations dans les lieux de vie comme par exemple un siège de douche pour sécuriser la salle de bain.

Des objets conçus pour les personnes handicapées comme un fauteuil roulant ou encore un monte-escaliers.

Des ustensiles à usage courant, vendus dans le commerce comme une télécommande avec des boutons plus gros pour faciliter son utilisation.

Évaluer la perte d’autonomie pour prendre conscience

En évaluant les besoins réels de la personne âgée, vous pourrez l’aider à prendre conscience de la situation, et favoriser le processus d’acceptation de l’aide, qui peut être compliqué chez certains seniors.

Cette démarche s’effectue lors d’une évaluation par des professionnels pour déterminer le degré de dépendance d’une personne âgée. Cette dépendance est classée par groupes GIR (Groupe Iso-Ressources), selon certains critères : le GIR 1 révèle le niveau de dépendance le plus important, allant jusqu’au GIR 6, où la perte d’autonomie est inexistante.

Pour un petit rappel ou en savoir plus, vous pouvez consulter l’article « Évaluer le degré d’autonomie du senior grâce au GIR. »

Comment bien choisir ses aides techniques ?

Cela peut sembler banal, mais il s’agit d’une étape primordiale.

Avec un marché en constante évolution et des propositions pléthoriques de matériels techniques, il est important d’avoir une vue d’ensemble du marché, comparer et se renseigner sur les produits.

Il s’agit d’une décision importante, d’un point de vue financier, mais également au niveau de l’implication du bénéficiaire. En effet, ce produit accompagnera le sénior dans son quotidien. De ce fait, il devra avoir envie de l’utiliser afin de se l’approprier. Dans le cas contraire, cet investissement restera vain.

Avant d’arrêter un choix, n’oubliez pas de prendre en compte : le rapport qualité/prix, la garantie et le service après-vente.

Pour avoir un panorama plus élargi des produits d’assistance à votre disposition, il vous est possible de consulter les sites célyatis et tousergo.

Les aides techniques ne sont pas toutes accessibles, mais certaines à bas prix, peuvent permettre de faciliter la vie des personnes âgées. Par exemple, l’achat d’une canne pour se déplacer, d’une barre d’appui pour la baignoire, permettent de faciliter la mobilité et peuvent se trouver à une vingtaine d’euros dans les boutiques médicales.

Une dépendance de GIR 1 ou 2 par exemple, peut nécessiter une aide plus lourde et des frais nettement plus élevés comme un monte-escaliers, un fauteuil roulant qui permettent à la personne âgée de continuer à monter ses étages ou tout simplement se déplacer.

Qui contacter pour choisir les aides techniques appropriées pour un senior en perte d’autonomie ?

Il n’est pas toujours simple de choisir une aide technique, c’est pourquoi des professionnels tels que les ergothérapeutes, kinésithérapeutes peuvent vous conseiller de manière objective et personnalisée. N’hésitez pas à les consulter. En effet, il n’est pas toujours simple en tant qu’aidant, de convaincre son parent âgé qu’il a besoin d’équipements spécifiques pour l’aider dans sa vie quotidienne.

BON CONSEIL

Dès que cela vous est possible, essayez le matériel en condition réelle d’utilisation, afin d’éviter certaines déconvenues : un fauteuil releveur trop dur, une rampe de soutien impossible à placer dans la salle de bain…

Ayez l’esprit ouvert aux équipements qui utilisent les nouvelles technologies ! Ils peuvent vous paraître compliqués à utiliser et à mettre en place, mais peuvent faciliter la vie du senior âgé.

En effet, grâce aux nouvelles technologies, il est par exemple possible, pour votre aîné d’éviter une téléassistance avec pendentif, inefficace et stigmatisante, en choisissant une téléassistance nouvelle génération, sans rien à porter, et pensée avec des spécialistes, aidants, bénéficiaires pour répondre au mieux au besoin des personnes âgées.

Commentaire

Copyrights © 2019 - 2020 Tous droits réservés à KRG Corporate - Mentions légales / Conditions générales / Politique de confidentialité