En quoi consiste la garde de nuit pour personnes âgées ?
Numéro non surtaxé :
Rappelez-moi

En quoi consiste la garde de nuit pour personnes âgées ?

garde nuit personne agée

De nombreux seniors ont recours à la garde de nuit lors d’un retour à domicile après une hospitalisation ou en cas de survenue d’une pathologie lourde.

Il s’agit d’une solution de soutien idéale pour un maintien à domicile serein et sécurisé.

 

Qu’est-ce que la garde de nuit auprès d’une personne âgée à domicile ?

 

C’est un service de garde qui consiste à veiller tout au long de la nuit sur une personne âgée, à son domicile. Cette présence rassurante assure confort et sécurité aux seniors en convalescence ou en perte d’autonomie.

Les objectifs de la garde de nuit à domicile sont multiples :

  • Assurer la surveillance du senior fragile ou malade au cours de son sommeil ;
  • Répondre à ses besoins et sollicitations pendant la nuit : déplacements, besoin d’uriner, troubles du sommeil, angoisses nocturnes…
  • Rassurer les proches du senior.

 

L’assistance de nuit comprend différents services :

  • Aide au coucher
  • Aide au lever
  • Aide à l’habillage
  • Aide à la prise de repas
  • Aide à la prise de médicament
  • Aide à la toilette
  • Accompagnement aux toilettes ou changement des protections anatomiques 
  • Soins à domicile
  • Apaisement des angoisses

 

Cette assistance s’étend généralement de 20 h ou jusqu’à 7 ou 8 h du matin.

Certains services d’aide à domicile proposent des interventions de 15-30 minutes. L’intervenant vient alors pour des actes courts, comme la toilette, le change, le coucher et/ou le lever de la personne âgée. On parle alors de garde itinérante de nuit.

 

Garde de nuit et présence de nuit : quelle différence ?

 

Selon les besoins du senior, il existe deux types d’assistance nocturne : la garde de nuit et la présence de nuit.

 

La garde de nuit

 

La garde de nuit est assurée par un membre du personnel médical (aide-soignant ou infirmier).

Cet assistant passe la nuit dans la même pièce que le senior dépendant. Il lui apporte de l’aide pour effectuer les gestes essentiels : dîner, aller aux toilettes, faire sa toilette, se coucher, se lever, s’habiller…

Si nécessaire, il tente d’apaiser l’agitation et les angoisses de la personne gardée.

 

La présence de nuit

 

La présence de nuit consiste à assurer une présence humaine sécurisante tout au long de la nuit. Elle est destinée aux personnes autonomes ou en perte d’autonomie légère. On parle aussi de garde non médicalisée.

La présence de nuit est souvent demandée après une sortie d’hôpital. Cette assistance ponctuelle est assurée par des auxiliaires de vie.

L’assistant n’est pas tenu de dormir dans la même pièce que le senior. L’objectif prioritaire est de rassurer la personne âgée et de veiller à son confort en cas de besoin.

Lorsqu’il est amené à assurer une présence de nuit, l’aide à domicile peut assister la personne pour le coucher, le lever ou encore la prise du petit-déjeuner.

 

En résumé :

La garde de nuit est réservée aux personnes en perte d’autonomie lourde. L’aide à domicile dort dans la même pièce que le senior.

La présence de nuit est destinée aux personnes en perte d’autonomie légère ou en convalescence légère. L’aide à domicile ne dort pas avec le senior.

 

Dans quels cas faire appel à une garde de nuit ? À qui faire appel ?

 

Quand faire appel à une garde de nuit ?

 

La garde de nuit est considérée dans plusieurs cas :

  • Chutes et accidents : les personnes âgées sont sujettes aux chutes et aux accidents domestiques. Une garde de nuit offre une prise en charge rapide, notamment pour aider la personne à se relever.
  • Retour à domicile après hospitalisation : l’assistant pourra ici assister et rassurer la personne vulnérable en sortie d’hôpital, de clinique ou de maison de repos. Il pourra également prodiguer les soins médicaux nécessaires, ainsi qu’une assistance pour certains gestes du quotidien.
  • Troubles de l’humeur et angoisse : angoisses ou réveils nocturnes associés à des douleurs ou à des troubles du sommeil, agitation et stress nocturnes sont fréquents chez les seniors. L’auxiliaire de vie va rassurer et apaiser la personne âgée, afin d’améliorer son confort.
  • Déambulations nocturnes : de nombreuses personnes âgées sont sujettes aux déambulations nocturnes. Ces aller-retours fréquents peuvent épuiser le senior ou son aidant. Les déambulations sont souvent associées à une pathologie neurodégénérative ou à des troubles du rythme circadien. Elles peuvent conduire à une chute ou à une fugue.

 

À qui faire appel pour une garde de nuit ?

 

Selon la pathologie et le niveau de dépendance, la garde de nuit peut être assurée par différents types de personnel :

L’auxiliaire de vie peut effectuer des présences de nuit. Aucun diplôme ou certification n’est nécessaire pour assurer une présence de nuit auprès d’une personne âgée. Cependant, les auxiliaires de vie bénéficient le plus souvent d’une formation spécifique pour veiller sur les seniors.

Seuls les professionnels de santé, aide-soignant ou infirmier, sont autorisés à réaliser une toilette complète, à préparer un pilulier ou à poser des bas de contention. Ce sont donc eux qui sont généralement en charge des gardes de nuit.

 

Depuis peu, il existe des services de garde de nuit effectués par des étudiants en santé. Par exemple, Ernesti met en relation des familles qui recherchent une présence rassurante et bienveillante avec des étudiants en santé disponibles de 20h à 8h. C’est aussi l’occasion de rompre l’isolement des personnes âgées et d’échanges intergénérationnels.

 

 

Comment financer la garde de nuit de votre proche ?

 

L’accompagnement de nuit est une véritable alternative au placement en maison de retraite. Elle implique un coût conséquent, mais il est possible de bénéficier d’aides financières :

 

L’APA :

L’Allocation Personnalisée d’Autonomie est attribuée aux personnes âgées de plus de 60 ans dont la perte d’autonomie est évaluée entre le GIR 1 et 4 de la grille AGGIR. Toute demande d’APA doit être faite auprès du conseil départemental. Chaque mois, un certain volume d’heures, qui varie en fonction du niveau de dépendance du senior, lui sera attribué.

 

Le crédit d’impôt :

Toute personne âgée qui a recours à un service d’aide à la personne ou à une auxiliaire de vie en emploi direct a droit à un crédit d’impôt de 50 % des sommes versées. Le montant du crédit d’impôt est limité à 12 000 € par an. Les personnes âgées de plus de 65 ans bénéficient d’une majoration de 1 500 € par personne âgée.

 

La PCH :

La Prestation de Compensation du Handicap permet d’aider les personnes en situation de handicap dans leurs tâches quotidiennes. Elle est gérée par les MDPH (Maisons Départementales des Personnes Handicapées), qui octroient un certain volume d’heures en fonction des besoins de la personne.

 

Les caisses de retraite :

Les aides des caisses de retraite, notamment la CNAV et la MSA, permettent de financer ponctuellement ou régulièrement des services à la personne, tels que la garde de nuit. Les aides des caisses de retraite sont destinées aux personnes âgées non-éligibles à l’APA.

L’Aide au Retour à Domicile après Hospitalisation, également délivrée par les caisses de retraite, participe au financement de l’aide à domicile après un séjour à l’hôpital.

 

L’assurance maladie et les complémentaires santé :

Lorsque le senior bénéficie de soins palliatifs à domicile, la CPAM peut proposer une aide financière pour la garde de nuit. Certaines mutuelles seniors apportent également un soutien financier.

 

Copyrights © 2019 - 2021 Tous droits réservés à KRG Corporate - Mentions légales / Conditions générales / Politique de confidentialité