Petite retraite et pension : quel est le montant des aides ?
Numéro non surtaxé :
Rappelez-moi

Quelles sont les aides pour compléter une petite retraite ?

aide petite retraite

 

L’âge avançant, les seniors font souvent face à des dépenses imprévues : perte d'autonomie progressive qui engendre des coûts supplémentaires, petite pension de retraite, frais de santé et d’aménagement du domicile, etc.

Pour aider les personnes âgées à rester à leur domicile le plus longtemps possible et à vivre une retraite paisible, le gouvernement a mis en place de nombreux dispositifs d’aides financières.

 

Petite retraite : Les principales aides au logement (montant, conditions)

 

ALS : Allocation de Logement Social

L’allocation de logement sociale est destinée aux seniors qui ne résident pas dans un logement conventionné. Vous pouvez effectuer une simulation d’éligibilité sur le site de la CAF.

 

AHS : Aide Sociale à l'Hébergement

Les personnes de plus de 65 ans qui disposent de faibles ressources et qui résident en EHPAD, en USLD ou en Résidence Autonomie sont éligibles à l’ASH. Pour en bénéficier, vous devez faire une demande auprès du CCAS.

 

APL : Aide Personnalisée au Logement

La plus célèbre des aides au logement est aussi accessible aux personnes de plus de 60 ans. Pour en profiter, adressez-vous à la CAF de votre département.

 

Aides pour les travaux d’aménagement

Il existe de nombreux dispositifs destinés à aider les seniors à financer les travaux d'aménagement facilitant le maintien à domicile.

Pour en savoir plus, contactez l'ANAH (Agence Nationale de l'Habitat) ou votre caisse de retraite.

 

Petite retraite : Les principales aides sociales (montant, conditions)

 

ASPA : Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées

L’allocation de solidarité aux personnes âgées, appelée aussi “minimum vieillesse” est destinée aux personnes retraitées de 65 ans. Pour en bénéficier, vous devez justifier d'une retraite plafonnée à 800 € au cours des 3 derniers mois. Le versement de cette aide est effectué par la CNAV (la Caisse Nationale d'Assurance Vieillesse) ou la MSA (régime agricole).

 

APA : Allocation Personnalisée d'Autonomie

L’APA est dédiée aux personnes âgées de plus de 60 ans en situation de dépendance et résidant en France. Les personnes concernées par l’APA doivent se trouver en situation de perte d'autonomie (GIR 1 à 4). L’APA est prise en charge par le conseil départemental.

 

Pour connaître les aides sociales auxquelles vous avez droit, adressez-vous au CCAS (Centre Communal d'Action Sociale) ou à votre mairie.

Vous pouvez également vous renseigner auprès :

  • CLIC (Centre Local d'Information et de Coordination)
  • Conseil général
  • Caisse nationale d'assurance vieillesse
  • Caisse de retraite complémentaire.

 

Petite retraite : Les principales aides pour la couverture des dépenses de santé (montant, conditions)

 

CSS : Complémentaire santé solidaire

Toute personne âgée bénéficiaire d’une allocation versée par la CAF peut bénéficier de la CSS. La demande de CSS doit être renouvelée tous les ans sur Ameli.fr.

 

ARDH : Aide au Retour à Domicile après Hospitalisation

L’ARDH a pour objectif d’aider financièrement une personne âgée en sortie d’hôpital. Elle est versée par la CNAV (Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse). La demande doit être faite au moins 24 heures avant la sortie d’hôpital.

Pour bénéficier de l’ARDH, le senior doit :

  • Être retraité
  • Avoir plus de 55 ans
  • Relever du régime général de la Sécurité Sociale
  • Ne pas bénéficier de prestations similaires (APA)
  • Relever du GIR 5 ou du GIR 6
  • Remplir les critères de conditions de ressources.

 

ACS : Aide au paiement d’une Complémentaire Santé

Cette aide est destinée à permettre au senior de financer une complémentaire de couverture maladie auprès d’un organisme habilité. Elle est dédiée aux personnes de plus de 60 ans, touchant une petite retraite, mais ne pouvant pas prétendre à la CMU-C.

 

Petite retraite : Les principales aides financières pour améliorer le quotidien (montant, conditions)

 

Aide financière pour rémunérer une aide à domicile

Toute personne âgée percevant de faibles revenus, n’étant plus en capacité d’effectuer les tâches ménagères et vivant dans son propre logement peut bénéficier d’aides financières afin de pouvoir rémunérer une aide-ménagère.

Pour en bénéficier, il faut :

  • Être âgé de 65 ans et plus (60 ans si la personne est reconnue inapte au travail)
  • Éprouver des difficultés à réaliser les tâches ménagères principales : préparation de repas, ménage, lessive, etc.
  • Ne pas percevoir l’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie)
  • Remplir les conditions du barème de ressources.

 

La demande doit être effectuée auprès du Centre Communal d’Action Sociale (CCAS).

Si la personne âgée ne peut pas prétendre à cette aide du département, elle peut parfois en bénéficier via sa caisse de retraite.

 

Aide financière pour le portage de repas chauds et repas en foyer-restaurant

Si un senior disposant de faibles revenus et résidant dans son propre logement est en incapacité de faire la cuisine ou d’aller faire ses courses, il peut bénéficier d’aides financières pour recevoir des repas adaptés à son régime alimentaire, directement à domicile.

Pour en bénéficier, il faut :

  • Être âgé d’au moins 65 ans (60 ans si la personne est reconnue inapte au travail)
  • Justifier d’un état de santé ne permettant pas de cuisiner ou de faire ses courses
  • Remplir les conditions du barème de revenus.

Vous pouvez effectuer cette demande auprès du Centre Communal d’Action Sociale (CCAS).

 

Les personnes âgées à faibles revenus ont aussi la possibilité de prendre leurs repas dans un foyer restaurant. Vous pouvez vous renseigner en mairie pour en savoir plus.

 

teleassistance senior

Recherche

Copyrights © 2019 - 2022 Tous droits réservés à KRG Corporate - Mentions légales / Conditions générales / Politique de confidentialité