Etre proche, aidants pour seniors : En quoi cela consiste ?
Profitez du premier mois gratuit sur tous nos abonnements jusqu’au 31 décembre 2022 (non cumulable avec d’autres offres). En savoir plus
Numéro non surtaxé :
Rappelez-moi

Etre proche, aidants pour seniors : En quoi cela consiste ?

profil des aidants

 

Un aidant pour senior est une personne qui accompagne un proche âgé vivant encore à domicile.

À travers une prise en charge et une aide régulière, l’aidant familial aide son proche à faire face à la perte d’autonomie et favorise le maintien à domicile de cette personne.

Selon une enquête CARE de la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (DREES) de 2019, 3,9 millions de personnes apportent une aide à un proche de manière régulière et fréquente.

Qui sont ces aidants familiaux ? Comment aident-ils leurs proches ? Quels impacts cette activité a-t-elle sur leur quotidien ? Quelles sont les solutions pour faciliter leur vie et alléger cette « charge » ?

SeniorAdom, spécialiste de la téléassistance pour les personnes âgées et les personnes handicapées, vous en apprend un peu plus sur cette fonction à la fois difficile et essentielle.

 

 

 

Profil des personnes aidées

 

 

Les personnes accompagnées par des aidants pour seniors sont généralement des femmes âgées de 75 ans et plus. Elles ont besoin d’une aide à domicile régulière et fréquente.

Les personnes aidées sont en perte d’autonomie et veulent continuer à vivre chez elles. Elles ne souhaitent pas se diriger vers un EPHAD ou une maison de retraite.

Les aidants pour seniors, dans les faits, sont plutôt des aidantes. En effet, dans 60 % des cas, c’est une femme qui accompagne la personne âgée. Le plus souvent en couple avec enfants, elle a une activité professionnelle à temps plein dans 80 % des cas. En moyenne, les aidantes ont 62 ans et sont souvent cadres ou de professions intermédiaires supérieures.

Dans 64 % des cas, l’aidant est l’enfant de la personne aidée. Plus de la moitié d’entre eux (55 %) sont également retraités.

Source : Les proches aidants des seniors et leur ressenti sur l’aide apportée - Résultats des enquêtes « CARE » auprès des aidants (2015-2016)

 

Combien de temps les aidants pour seniors consacrent-ils à leurs proches ?

 

 

Selon l’association Cap Retraite, 77 % des aidants des seniors consacrent entre 5 heures et 20 heures par semaine à la personne âgée qu’ils accompagnent et 22 % leur consacrent plus de 40 heures.

Parmi eux, 60 % désireraient être mieux accompagnés, notamment au niveau financier. En effet, 76 % d’entre eux souhaiteraient bénéficier de plus d’aides financières de l’Etat.

Par ailleurs, le temps est ce qui manque le plus aux aidants pour seniors. Selon le site Capretraite.fr, 4 sur 10 d’entre eux aimeraient avoir plus de temps, quand seulement 2 sur 10 déclarent manquer de soutien moral.

 

Quelles tâches effectuent-ils ?

 

 

L’aide apportée consiste surtout à offrir un soutien moral au senior.

Ensuite, les aidants accompagnent également les personnes âgées pour leurs tâches administratives. L’aide à la prise de décision médicale fait également partie de l’accompagnement.

Par ailleurs, plus d’un tiers des aidants pour seniors apporte une aide matérielle et/ou financière.

Selon l’enquête CARE, les aidants offrent :

  • Aides aux courses : 62 % ;
  • Aide aux démarches médicales : 53 % ;
  • Aides aux tâches administratives : 43 % ;
  • Aides au bricolage : 40 % ;
  • Aides aux tâches de la vie quotidienne : 90 % (95 % chez les aidants cohabitants).
  • Aide financière : 40 % des enfants cohabitants (contre 10 % chez aidants non-cohabitants).

 

Aidants : quel impact sur le quotidien ?

 

 

Il est important de noter que la majorité des aidants pour seniors interrogés lors de l’enquête CARE de la DREES qualifient l’aide apportée de « normale et valorisante ». Par ailleurs, 83 % des aidants trouvent que cette activité a un effet positif sur leurs relations avec la personne aidée.

Pourtant, accompagner une personne en perte d’autonomie reste difficile. En effet, plus d’un quart des aidants pour seniors subissent des effets négatifs sur leurs loisirs, leur vie sociale et la qualité de leur sommeil.

De plus, près d’un cinquième des aidants affirment que l’aide apportée a des conséquences négatives sur leur santé, ainsi que sur leur moral.

 

Près d’un tiers des aidants négligent leur propre santé en faveur de la personne aidée. Environ 22 % ont même reporté des soins qu’ils auraient dû faire.

Les troubles de santé le plus souvent rencontrés par les aidants pour seniors sont :

  • Le stress et l’anxiété : 40 % ;
  • Des troubles du sommeil : 30 % ;
  • Des douleurs physiques : 30 %.

 

Quelles solutions pour les aidants ?

 

Depuis 2016, la loi d’adaptation des activités de la société au vieillissement, très attendue par les aidants, leur dédie certaines mesures inédites.

 

Le congé de proche aidant ou droit au répit

 

Parmi ces mesures, la création du droit au répit pour les proches aidants. Ce congé de proche aidant, parfois appelé « congé de solidarité » a été créé pour permettre aux aidants pour seniors de se reposer et de bénéficier de plus de temps et d’énergie pour accompagner leur proche âgé.

Le congé de proche aidant permet au salarié de prendre un congé pour s'occuper d'une personne en perte d'autonomie. Ce congé est accessible sous certaines conditions et pour une durée de temps limitée. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter la page dédiée du site du gouvernement « Congé de proche aidant ».

Les services d’aide offerts par l’aidant sont alors pris en charge par l’APJA, l’allocation journalière du proche aidant. Mise en place le 30 septembre 2020, cette aide financière indemnise à hauteur de 66 jours le congé de proche aidant, qu’il soit salarié, fonctionnaire, travailleur indépendant ou chômeur indemnisé.

Si vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez consulter la page « Allocation journalière du proche aidant » sur le site Solidarite-sante.gouv.fr.

 

Une amélioration de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA)

 

Par ailleurs, la loi d’adaptation des activités de la société au vieillissement prévoit également une amélioration de l’allocation personnalisée d’autonomie APA :

  • Une aide financière plus importante ;
  • Une diminution de la participation financière de la majorité des bénéficiaires de l’APA ;
  • Une meilleure prise en compte des besoins et attentes des bénéficiaires de l’APA et de leurs proches aidants.

 

Les possibilités d’amélioration du statut d’aidant familial

 

Selon l’association Cap Retraite, certains axes d’améliorations sont encore exploitables, notamment :

  • La reconnaissance d’un statut juridique des aidants pour seniors, accompagnée d’avantages financiers et fiscaux clairement établis ;
  • La mise en place de congés payés pour les aidants pour seniors en activité ;
  • La rémunération de l’aidant familial ;
  • La mise à disposition de formations qualifiantes de prise en charge des personnes âgées et/ou en perte d’autonomie.

 

Vous avez besoin d’aide pour accompagner un proche en perte d’autonomie ? SeniorAdom vous propose une solution simple et abordable pour renforcer la sécurité de la personne que vous accompagnez.

Nos systèmes de téléassistance permettent à la personne âgée d’être constamment accompagnée. Ainsi, en cas de problème, elle peut contacter nos écoutants en quelques secondes.

Découvrez nos offres à partir de 29,90 €/mois, soit 14,95 €/mois après crédit d’impôt !

 

teleassistance senior

Recherche

Guide sur le mieux vieillir chez soi
Téléchargez notre guide sur le mieux vieillir chez soi
50 réponses aux questions que vous vous posez
Guide sur le mieux vieillir chez soi
Téléchargez notre guide sur le mieux vieillir chez soi
50 réponses aux questions que vous vous posez

Copyrights © 2019 - 2023 Tous droits réservés à KRG Corporate - Mentions légales / Conditions générales / Politique de confidentialité