Numéro non surtaxé :
Rappelez-moi

La dénutrition des personnes âgées

  • 06/04/2017
  • Modifié le 06/04/2017
  • Santé

Avec l'âge, l'appétit diminue. Le sentiment de suffisance alimentaire arrive plus rapidement et la sensation de soif se fait plus rare. Aujourd'hui 4 à 10% des personnes à domicile et 15 à 38% des personnes vivant en institution sont touchées par le phénomène de dénutrition. Les personnes âgées hospitalisées sont les plus touchés. Selon la Haute Autorité de Santé, en 2007, 70% des personnes âgées subissant une grave dénutrition étaient en milieu hospitalier. Contrairement à ce que l'on peut penser, les personnes âgées ont besoin du même apport nutritif que la population adulte.

1/ La dénutrition due à plusieurs facteurs différents.

  • Avec l'âge le goût et l'odorat s'estompent progressivement, les aliments n'ont plus autant de saveur, le plaisir et la gourmandise disparaissent engendrant une certaine perte d'appétit.

  • L'activité physique est très souvent absente chez les seniors. Sans se dépenser, la sensation de faim devient moindre ce qui implique souvent des repas manqués, ou mal conçus.

  • Des problèmes digestifs dus à l'atrophie de la muqueuse gastrique qui est une source de ralentissement du transit intestinal, poussent les seniors à être très retissant sur de nombreux aliments, la digestion étant parfois très douloureuse. Pour éviter tous maux gastriques, les seniors ont tendances à trop réduire leurs consommations.

  • Le mauvais état dentaire, les gencives douloureuses, la sécheresse buccale peuvent rendre la mastication douloureuse et la digestion difficile. Beaucoup de seniors renoncent à de nombreux aliments pour éviter ces sensations désagréables au détriment de riches nutriments important pour le métabolisme.

  • Les médicaments, aggravent les carences alimentaires, l'altération du goût et de l'odorat et parfois même la salivation.

  • Chez certaine personne habituée à être bien entourée et à cuisiner pour de grande tablé, la solitude peut frapper fort et se transformer en dépression. Les seniors trouvent souvent un manque d'intérêt et une fatigue importante à cuisiner pour eux-mêmes, ce qui amène à la non-consommation ou à la consommation de plat parfois mal équilibrés manquant de nutriments, de vitamines et/ou protéines.

2/ Les conséquences et traitement

Les conséquences de la dénutrition sont nombreuses et peuvent être très graves. Le système immunitaire de la personne âgée est directement touchée ce qui entraîne, une perte de poids, beaucoup de fatigue, une plus grande fragilité, des infections plus nombreuses et envahissantes. La dénutrition envahie par répercussion, les fonctions physiologiques de la personne telles que la sécrétion d'hormone, des troubles psychiques ou neurologiques… Sous forme de cercle vicieux, elle provoque finalement l'apparition de maladies, la perte d'autonomie et augmente la morbidité infectieuse.

La dénutrition peut être prise en charge selon la gravité de celle-ci et la capacité du patient à s'alimenter. Si la dénutrition est, ce que l'on appelle " modérée ", la personne peut encore s'alimenter de manière habituelle. La première étape sera alors, d'augmenter la valeur énergétique des plats, en enrichissant l'alimentation en protéines et calories. Ainsi on n'hésitera pas à augmenter le nombre de collation par jour ou de cuisiner des repas riche en protéine à base de viande, de poisson, œufs, produits laitiers… C'est le moment de reprendre plaisir à manger de bonne chose. On s'autorise aux fromages, aux cuissons au beurre, à la béchamel, la crème fraiche.

Si l'augmentation des valeurs énergétiques dans vos plats n'est pas efficace ou difficile à réaliser, il est possible de consommer des compléments nutritionnels oraux pendant une période prescrite par votre médecin traitant.

La dénutrition dite "sévère", est contrôlée directement par votre médecin traitant qui vous prescrit automatiquement des compléments nutritionnels et étudie votre comportement pendant une période donnée. Selon les résultats, il pourra ensuite prévoir une prescription reconduite ou un passage à une nutrition entérale, une technique d'alimentation artificielle permettant de nourrir une personne en administrant l'alimentation sans passer par la voix orale.

Commentaire

Copyrights © 2019 - 2020 Tous droits réservés à KRG Corporate - Mentions légales / Conditions générales / Politique de confidentialité