Tout savoir sur l'ergothérapie à domicile pour personnes âgées
Numéro non surtaxé :
Rappelez-moi

Tout savoir sur l'ergothérapie à domicile pour personnes âgées

ergothérapeute domicile

 

Lorsqu’on avance en âge, on a tendance à penser que les difficultés rencontrées au quotidien sont inéluctables. Pourtant ces difficultés, et ce que l’on nomme plus généralement la perte d’autonomie ou la dépendance, surviennent à cause d’un environnement inadapté. Bien souvent, une personne est dépendante parce que son environnement ne lui permet pas de se débrouiller seule.

L’ergothérapeute est un professionnel de santé spécialiste de l’environnement quotidien des personnes. Il intervient pour identifier ce qui est à l’origine des difficultés quotidiennes : un sol trop glissant, des placards mal positionnés, etc. Il propose ensuite des aménagements simples ou un accompagnement capables de faciliter le quotidien de la personne âgée et de restaurer son autonomie.

 

En quoi consiste l’ergothérapie pour personnes âgées ?

L’ergothérapie s’adresse aux personnes âgées qui rencontrent des difficultés au quotidien, que ces difficultés soient ponctuelles ou permanentes. 

Il est possible de faire appel à un ergothérapeute après un accident ou une opération pour limiter les problèmes rencontrés pendant la rémission. Un senior peut aussi recourir à un ergothérapeute en cas de perte d’autonomie ou de pathologie plus durable : maladie d’Alzheimer, sclérose en plaque, arthrose invalidante, etc. Avec l’aide de l’ergothérapeute, le senior peut demeurer à son domicile plus longtemps et dans de meilleures conditions.

L’ergothérapeute à domicile poursuit trois objectifs : aider les personnes âgées à conserver leur autonomie, se sentir en sécurité et retrouver de la satisfaction au quotidien.

Une personne âgée peut bénéficier de différents services offerts par un ergothérapeute : 

  • Évaluation du domicile pour déterminer s’il convient à la perte d’autonomie du senior ;
  • Propositions d’adaptations à conduire dans le logement. L’ergothérapeute peut réaliser une évaluation complète ou se concentrer sur certaines parties du domicile, à commencer par la salle de bain ;
  • Évaluation des capacités à conduire ou à se déplacer de la personne âgée. Cette évaluation peut ensuite appuyer des demandes de subvention pour l’achat d’un quadriporteur ou des demandes de transport adapté.

 

L’ergothérapeute intervient à différents moments de la vie d’une personne âgée. 

Il agit parfois avant que des difficultés apparaissent. Il accompagne les personnes âgées dans le passage à la retraite et les aide à anticiper les difficultés. Il prévient la perte d’autonomie et propose des aménagements qui permettront au senior de trouver plus de confort dans son domicile sur le long-terme.

Lorsque la perte d’autonomie s’installe, l’ergothérapeute intervient en rééducation ou en réadaptation. Il aide les personnes âgées à réaliser des gestes quotidiens pour lesquelles elles éprouvent des difficultés : préparer à manger, s’habiller, etc. Il les accompagne pour réaliser ces gestes comme avant, ou pour trouver des parades, des moyens détournés de parvenir aux mêmes fins.

Enfin, l’ergothérapeute a un rôle de réinsertion. Il s’adresse à des personnes âgées qui ne parviennent plus à réaliser des activités importantes pour elles, par manque de confiance en elles ou parce que ces activités sont devenues trop difficiles pour elles. Les personnes âgées retrouvent alors la satisfaction de réaliser ces activités par elles-mêmes.

 

Quel est le rôle de l’ergothérapeute auprès des personnes âgées ?

Concrètement, l’ergothérapeute se concentre sur différentes activités de la vie quotidienne.

Il travaille d’abord avec la personne âgée pour comprendre ses difficultés et les aides dont elle pourrait avoir besoin. Il est plus satisfaisant de surmonter un problème par soi-même, mais certaines aides techniques permettent de soulager le senior lorsqu’une tâche se révèle particulièrement complexe. Le métier de l’ergothérapeute est de trouver le bon équilibre entre rééducation, aides techniques, aménagement du logement et aides extérieures.

Dans la salle de bain, l’ergothérapeute s’intéresse aux risques de chute. Il repère les gestes pendant lesquels la personne âgée est vulnérable, les moments où elle risque de perdre l’équilibre. Il réfléchit ensuite avec elle aux solutions qui la feraient se sentir plus en sécurité. Il peut notamment proposer une adaptation de la salle de bain pour la rendre plus accessible et plus sûre, par exemple en remplaçant la baignoire par une douche.

Les personnes âgées en perte d’autonomie peuvent rencontrer diverses difficultés lors de l’habillage : certaines ont du mal à enfiler des vêtements, d’autres à les attacher, d’autres à mettre des bas ou des chaussures, etc. Lorsque l’ergothérapeute s’intéresse à l’habillage et au déshabillage, son rôle est de comprendre quels sont précisément les obstacles qui s’opposent à la personne âgée. À partir du diagnostic il pourra proposer des aides techniques (enfile-bas, vêtements adaptés, etc.) ou simplement un accompagnement pour apprendre des gestes plus pratiques au quotidien.

L’ergothérapeute prête attention au temps et au lieu des repas. Il préconise des aménagements pour rendre la préparation des repas plus simple : mieux aménager les placards, utiliser des ustensiles plus ergonomiques, etc. 

Plus généralement, l’ergothérapeute établit des préconisations pour tous les actes de la vie quotidienne. L’ergothérapeute peut délivrer des conseils pour trouver davantage de satisfaction et de confort dans des loisirs comme le jardinage ou le temps que l’on passe dans son salon.

 

Diagnostic et aménagement du logement : comment ça se déroule ?

Le diagnostic conduit par un ergothérapeute prépare l’aménagement du logement. Le professionnel identifie les points de blocage et propose une série d’aménagements à réaliser pour en venir à bout.

Il faut ensuite trouver de quoi financer le projet d’aménagement. En fonction des préconisations, les travaux peuvent coûter cher, mais il existe plusieurs aides financières. L’allocation personnalisée pour l’autonomie peut être mobilisée pour certains aménagements. L’Agence nationale de l’Habitat offre de son côté des aides à l’aménagement sous conditions de ressources. Votre caisse de retraite ou votre mutuelle peuvent dans certains cas apporter un complément de financement : contactez-les directement pour savoir ce qu’elles proposent.

Une fois les financements obtenus, il faut sélectionner l’entreprise qui conduira les travaux d’aménagement. Certaines entreprises, labellisées Handibat, ont développé une expertise spécifique concernant les travaux d’aménagement du domicile de personnes âgées dépendantes. 

Une visite de contrôle peut être réalisée dans certains cas pour vérifier que les aménagements correspondent aux préconisations établies par l’ergothérapeute.

 

Quelles sont les aides techniques pour le maintien à domicile ?

De nombreuses aides techniques existent, chacune adaptée à une pièce ou une activité spécifique.

Dans la salle de bain, il est possible d’ajouter des barres d’appui pour se sentir plus en sécurité. Pour les toilettes, un rehausse WC simplifie le fait de s’asseoir et se relever.

Dans la cuisine, vous pouvez vous munir d’ustensiles ergonomiques. Il existe des versions adaptées de tous les ustensiles traditionnels. Les personnes âgées avec des difficultés de préhension peuvent recourir à des pinces spécifiques pour saisir plus facilement les objets.

Face aux difficultés éprouvées lors de l’habillage et du déshabillage, des outils simples existent. Avec un tapis anti-glisse, un enfile-bas, et bien d’autres outils ingénieux, vous pouvez faire en sorte que l’habillage ne soit plus une épreuve.

Dans le salon, le fauteuil relaxant est votre meilleur allié. Avec un fauteuil classique, s’asseoir ou se relever peut être pénible et douloureux. Le fauteuil relaxant facilite ces transitions. Il laisse aussi la personne âgée ajuster son dossier pour trouver une assise plus confortable, ou pour faire sa sieste sans se déplacer.

Pour vous déplacer au sein de votre logement, une canne, un déambulateur ou un fauteuil roulant peuvent se révéler utiles. Ces aides sont indissociables d’une adaptation plus complète du logement, au risque de voir certaines parties de votre logement devenir inaccessibles. Bien que coûteux, un monte-escalier est parfois nécessaire pour accéder aux étages supérieurs de votre domicile.

 

teleassistance-senior

 

Recherche

Copyrights © 2019 - 2021 Tous droits réservés à KRG Corporate - Mentions légales / Conditions générales / Politique de confidentialité